« La vraie education ne se borne pas à inculquer des connaissances mais tente d’aider chacun à être en harmonie avec toute existence ».

Tagore

L’école n’est pas seulement le lieu où se prépare une carrière ou une profession : elle doit permettre aussi de développer toute la personnalité et de relier celle-ci à la vie sociale et planétaire.

C’est pourquoi, tout en attachant une grande importance aux sujets académiques, nous favorisons également l’imagination, les activités sportives et artistiques, ainsi que l’apprentissage de la relation.

Dans cette optique, nous trouvons important d’encourager chacun à se découvrir, à se comprendre soi-même et à apprendre la réflexion tant par l’attention et la conscience de son propre comportement que par l’intégration personnelle des connaissances. A cet effet, l’esprit critique nous paraît essentiel dans notre monde en mutation profonde: nous cherchons à le développer par le décodage de l’environnement médiatique et le questionnement scientifique.

En aidant les élèves à se découvrir et à se comprendre, à s’exprimer et à prendre confiance en soi, nous voulons les aider à se situer et à se relier positivement à leur environnement social, à la vie et à la culture de leur époque, à la nature et à l’univers. L’école Le Verseau veut mettre en évidence les points de rencontre entre les êtres. Par son approche éducative humaniste, elle s’est voulue dès le départ à caractère international et pluraliste: élèves et professeurs de différentes langues, cultures et philosophies y vivent et y travaillent côte à côte, dans une ambiance qui se veut joyeuse et amicale, ouverte à l’accueil et au dialogue.

Que ce soit dans les cours, dans l’organisation quotidienne, dans l’aménagement de moments exceptionnels, nous attirons l’attention des élèves sur le respect de tous les humains, nous les éduquons à l’écologie de la planète et l’amour de la vie. Nous souhaitons que cela se réalise dans un esprit d’ouverture et de participation pour que chacun se sente non seulement intéressé ou concerné, mais engagé et responsable.

Toutes les sociétés ont des lois. Quand il n’y a pas de loi bien établie, ce sont les plus forts ou les plus agressifs qui s’imposent aux autres. Toutes les écoles ont des règlements. Si chacun faisait ce qu’il voulait quand il en a envie, il n’y aurait pas de vie possible ensemble.

Il en est de même au Verseau. Madame van der Straten, fondatrice de l’école, désirait une école où l’on pourrait apprendre dans un climat ouvert à d’autres cultures donc à d’autres langues ; une école qui insisterait sur la créativité et la recherche personnelle ; une école à dimension humaine où la relation de confiance avec les professeurs permettrait à chacun de s’épanouir, de se sentir respecté et protégé.

Les adultes prennent du temps et consacrent beaucoup d’énergie à transmettre aux jeunes, aux adolescents ce qu’ils savent du monde et de la meilleur manière de se comporter. C’est difficile pour les uns et les autres : pour les adolescents qui n’aiment pas recevoir de leçons ; pour les adultes qui répètent souvent la même chose et ont parfois envie de baisser les bras.

On devient vraiment adulte quand on sait apprendre tout seul (on n’a jamais fini d’apprendre), quand on peut vivre en harmonie avec les autres et quand on peut contribuer à rendre meilleur le monde dans lequel nous vivons.

« Sur notre vaisseau spatial Terre, il n’y a pas de passagers, nous sommes tous l’équipage ».

Marshall Mac Luhan

Consulter nos textes fondateurs